Aller au contenu principal

EPLEFPA de Contamine sur Arve

Maréchal Ferrant

Le maréchal ferrant entretient et/ou améliore la locomotion du cheval par un parage approprié, sur la boite cornée et, en fonction des besoins du cheval, par l’application de ferrures ou de prothèses adaptées.

Le maréchal ferrant entretient et/ou améliore la locomotion du cheval grâce à des interventions appropriées (Parage, mise en place de ferrures ou de prothèses adaptées). Il doit être soucieux du bien-être du cheval et de ses performances.

Le maréchal ferrant est aussi amené à communiquer avec la clientèle pour prodiguer des conseils relatifs à l’appareil locomoteur des chevaux confiés. Il échange aussi avec les autres professionnels du monde du cheval (vétérinaires, ostéopathes, cavaliers …..).

Activités principales :

Il organise son travail, prépare ses interventions, organise ses tâches.

 Il observe les chevaux et leurs environnement, observe l’environnement du cheval (conditions d’hygiène, état du paddock, litière …), observe le comportement du cheval et son état physiologique, évalue la posture, les aplombs, observe la locomotion aux différentes allures et détecte les défauts et irrégularités de celles-ci. Il visualise les asymétries au niveau du corps, détecte les tares (articulations, tendons). Vérifie l’allure et les aplombs après la pose des fers.

Il met en œuvre des activités de maréchalerie, sort le cheval du box, assure la contention du cheval, détecte une éventuelle position antalgique et tout autre symptôme d’inconfort. Il déferre, évalue l’état des sabots et l’usure des fers, il pare. Il ferre les pieds des équidés. Il peut aussi, poser des crampons pour certaines activités, poser des semelles corectrices, résines, silicones pour réparer des défauts d’aplombs. Il peut réaliser des parages et ferrures sur prescription vétérinaire. Il peut être amené à ferrer des poulains pour corriger les aplombs, il peut aussi parer et ferrer les pieds des bovins.

Il assure de la communication, en réalisant les enregistrements relatifs à son travail, au suivi de ses interventions. Il rend compte à son responsable de ses activités et observations. Il informe le client quant aux travaux qu’il réaliser et l’alerte des anomalies ou pathologies repérées.

Le maréchal ferrant peut aussi assurer d’autres activités comme le toilettage des chevaux, participer à leur entraînement.

Dans le cadre d’un exercice de la profession en indépendant, il organise son planning, assure ou suit la comptabilité et la gestion administrative de l’entreprise, assure la gestion des stocks de matériels.

Lieux de travail

Le maréchal ferrant se déplace chez le client. Il peut aussi en étant salarié d’une écurie travailler de manière sédentaire.

Conditions de travail :

Sous statut de salarié, il travaille sous la responsabilité du chef d’entreprise. Il peut aussi travailler en indépendant, mais une période de salariat est vivement recommandée  avant d’envisager ce choix.

Pour exercer ce métier, une bonne condition physique est nécessaire il peut travailler en intérieur, mais souvent, chez le client, il sera amené à travailler en extérieur sans bénéficier d’aménagements particuliers.

Compétences nécessaires

Autonome, organisé dans son travail

Bonne connaissance du cheval (physiologie, comportement)

Bonne capacité d’observation (animal, environnement)

Capacité à fabriquer,  transformer,  adapter tout type de fer à l’animal et à sa pathologie

Capacité à ferrer ou poser tout type de fer en préservant le confort de l’animal

Capacité à assurer les premiers soins d’urgence dans l’attente de l’intervention d’un vétérinaire ;

Capacité de communication (client, autres professionnels)

 

Formation

Pour devenir maréchal ferrant les diplômes suivants sont requis :

Diplôme de niveau V, CAPA maréchal ferrant (voie scolaire ou par apprentissage)

Diplôme de niveau IV, BTM (voie scolaire ou apprentissage)