Aller au contenu principal

EPLEFPA de Contamine sur Arve

Actualités

Un jour élève…le lendemain professionnel

 

Anaïs ABRY-DURAND ancienne élève du lycée a profité d’une semaine de vacances pour venir nous rendre une petite visite. L’occasion pour elle et ceux qui l’ont connu au lycée de revenir sur son parcours scolaire et évoquer le après lycée.

 

 

Venant de Faverges, elle arrive au lycée en classe de 4ème de l’Enseignement Agricole en septembre 2007. Elle enchaîne ensuite avec un Bepa Activités Hippiques (avant dernière promotion avant la réforme de la voie professionnelle), puis poursuit en Baccalauréat Professionnel Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole mention Elevage et Valorisation du Cheval (dernière promotion de 2013). Pendant sa scolarité Anaïs a activement participé à la vie du lycée, représentante des élèves au Conseil Intérieur et au Conseil d’Administration. Elle a également à plusieurs reprises participé au salon Equid’Espace de La Roche sur Foron et fait partie de l’équipe du lycée aux Equit Trait Jeunes de 2011 (cela lui a même value une photo en double page sur le magasine « Les cahiers de l’Ane » de l’époque).

Après l’obtention de son diplôme elle travaille en boulangerie et en station de ski. Puis, au printemps suivant elle s’engage dans une formation de Cavalière Professionnelle. Pendant les six mois qu’elle passera aux Ecuries Yonne la Bergenne de Christelle BOULARD  à Parly (89-Yonne) elle enchaînera les concours, Fontainebleau, Liverdy en Brie, Haras du Pin, Pompadour… et se classera trois fois première en 125.

Par la suite Anaïs a travaillé en tant que groom pour Aldrick CHERONNET (cavalier professionnel habitué des CSI***** et demi finaliste de la Coupe du Monde de Göteborg en février 2017) à St Nicolas de Lagrave (82-Tarn et Garonne). Puis elle exercera la même activité chez Olivier ROBERT (finaliste Coupe du Monde Omaha mars 2017) à Pompignac (33-Gironde). Elle fera également un passage par la Belgique et les Haras de la Forge (14-Calvados) avant de revenir s’installer dans la région et de proposer ses services en tant que cavalière professionnelle indépendante pour le débourrage et la valorisation du cheval.

Pour compléter sa formation elle intègrera à la prochaine rentrée un DE JEPS (Diplôme d’Etat de la Jeunesse de l’Education Populaire et du Sport) avec l’objectif de créer une écurie de propriétaire et faire du commerce de chevaux.

De son passage au lycée elle garde en souvenir chacune de ses rentrées scolaires, se rappellent les amitiés qu’elle a noué au fil du temps, les enseignants qu’elle a croisé, ainsi que son dernier jour de lycéenne (en découvrant la nouvelle structure équestre elle regretterait presque de plus être élève de terminale).

 

 

 

 

 

 

 

Petite séquence émotion, Anaïs retrouve Vision le cheval qu’elle a débourré quand elle était en formation et qu’elle a monté pour son CCF d’équitation en classe de Terminale